21 février 2007

Insertion professionnelle et économique des jeunes

- Interdire les stages de plus de 6 mois

- Améliorer la gratification des stagiaires : au moins 30 % du SMIC à partir de 3 mois, au moins 40% à partir de 5 mois

- Un contrat de travail unique "plus" : une prime sur 3 ans pour l'entreprise qui embauche toute personne sans qualification

- Pacte de colocation : règles pour éviter les conflits et répartition des dépenses et apports de chaque colocataire

- Ouvrir à tous un système de compte-étude, où l'Etat garantit un prêt bancaire aux étudiants

- Faciliter le côté administratif de la création d'entreprise en centralisant la majorité des organismes nécessaires à sa création (administrations, associations, conseillés juridiques, comptables,...)

- Organiser des partenariats entre la recherche publique et les universités, pour rendre la recherche plus efficace, compétitive et innovante. La création d'un MIT européen, le " European Institut of Technology" serait nécessaire pour que la recherche française puisse s'inspirer de celle de ses voisins européens

Posté par jeunesumpbearn à 00:16 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

Commentaires sur Insertion professionnelle et économique des jeunes

    createur d entreprise

    Bonjour et merci de votre lecture :

    Apres une experience de 18 mois en tant que commerçante independante ambulante sur les marches du bearn avec un concept original et apprecié, j'ai pu réaliser concrétement combien il est urgent d'agir concretement sur l'aide a la creation des TPE afin que les gens motivés puissent creer leur propre emploi.

    Il FAUT QUE NOTRE GOUVERNEMENT legifere DE SUITE sur les cotisations sociales et taxes professionnelles DE CES PETITES STRUCTURES VIVANTES, participant au developpement local.

    Le systeme actuel de forfait ...

    (1200 euros minimum de cotisation aux caisses,
    meme avec un revenu pour le chef d entreprise
    inferieur au smic + 500 euros de taxe pro en
    moyenne a l'année quelque soit le benefice!)

    ...est purement etouffant alors qu'une simple mesure d'ajustement de ces charges au prorata du CA ou des benefices est l'occasion révée de faire se realiser localement des createurs courageux a petite echelle (developpement durable et local !)tout en etant citoyens (payer ses impots lies a l'activité pro et donc participer a la solidarite nationale qui fait de notre nation un des derniers bastions de democratie reelle) sans en mourir economiquement des la premiere année d'exploitation !

    Tous les economistes s'accordent au moins sur ce point : il faut au minimum 3 années pour qu'une entreprise trouve son rythme de croisiere (clientele, produits, etc...) alors pourquoi nos REPRESENTANTS POLITIQUES DONT L OBJECTIF AFFICHE EST LA RESOLUTION DU PROBLEME DU CHOMAGE NE S ATTAQUENT PAS DES AUJOURD HUI A CE PROBLEME MINEUR A L ECHELLE D UNE NATION MAIS MAJEUR A L ECHELLE INDIVIDUELLE ?

    J espere que TPE et entreprises individuelles seront enfin assujetties de facon equitable a ces impots car là reside une solution simple et rapide de relever le defi du plein emploi dans la dignité et la créativité !

    Sinon quoi ?... tout est factice alors ? et seules les multinationales ont le droit de jouer sur le terrain economique en detruisant notre environnement proche et lointain, nos conditions de vie au travail et en dehors , nos espoirs et ceux de nos enfants ?

    non ce cauchemard a assez dure, s'il vous plait laisser moi espérer que Nicolas Sarkozy a une vision plus large de l'avenir pour la France et ses citoyens grands et petits...

    Posté par Pascale, 25 mai 2007 à 11:03 | | Répondre
Nouveau commentaire